Municipales à Colomiers (7). L’heure de vérité

A quelques jours du 1er tour, chacun retient son souffle. Sommes-nous, dans la 2ème ville de la Haute-Garonne, à la veille d’un cataclysme politique dont les répercussions sur le plan départemental et régional seront colossales ? Colomiers va-t-elle enfin prendre son avenir en main, au-delà des appareils politiques qui font la pluie et le beau temps depuis trop longtemps ? Ou bien, dans la continuité du cycle perpétuel de la réélection de la majorité sortante, les citoyens vont-ils encore une fois décider de confier le destin de la ville à la même équipe, sans autre horizon que de poursuivre la même logique clientéliste et anti-démocratique, sans la perspective de renouveau dont cette ville a tant besoin ? Lire la suite

Municipales à Colomiers (6). Le désir d’un printemps démocratique

Le principal enjeu de ces élections municipales est clairement un enjeu démocratique. Il s’agit ni plus ni moins, dans la deuxième ville de la Haute-Garonne, de faire souffler le vent de la démocratie citoyenne, de l’alternance politique et certainement de l’alternative à un système clientéliste en place depuis des décennies. Colomiers a besoin d’une respiration démocratique, tant elle subit depuis des décennies la chape de plomb d’un pouvoir dirigé par un clan. Cela passe par l’arrivée aux commandes de la ville d’une nouvelle équipe, davantage citoyenne et écologiste, non inféodée aux partis politiques, avec une vision de la ville en phase à la fois avec les besoins de la population et avec les enjeux écologiques de notre temps. Ce renouveau ne peut être incarné par l’équipe de la maire sortante.  Lire la suite

Municipales à Colomiers (5). Le prétendu rassemblement de la gauche de la liste de la maire sortante

La liste “Esprit Colomiers” de la maire sortante se présente comme une liste qui réunit l’ensemble des “forces de gauche, progressistes, humanistes et écologistes”. Ce nouveau mensonge après celui de la prétendue “liste fortement renouvelée” mérite bien quelques explications. Car à Colomiers, deuxième ville de la Haute-Garonne, le clan socialiste est prêt à toutes les (basses) manoeuvres politiques pour conserver le pouvoir. Quitte à tromper les électeurs par l’affichage de logos sans consistance.

Lire la suite

Municipales à Colomiers (4). La farce écologique de la liste socialiste

La liste socialiste de la maire sortante tente d’apparaître comme une liste qui prend en compte les enjeux écologiques d’aujourd’hui. Ayant débauché trois adhérentes d’EELV, elle pense que l’étiquette permettra de masquer l’imposture d’une “conscience écologique” (site d’”Esprit Colomiers”) quand pendant six ans elle a tourné le dos à toutes les exigences d’une action réellement écologique. Lire la suite

Municipales à Colomiers (3). Les locaux de campagne du vieux monde politique

Tout récemment, les deux adversaires de la liste “Vivre Mieux ensemble à Colomiers” ont inauguré leur local de campagne. Pour ces deux listes qui incarnent une manière très classique, et parfois archaïque de faire de la politique, l’inauguration d’un local de campagne fait partie des « figures » obligées dans une élection municipale.

Les citoyens doivent savoir de quoi il en retourne. Lire la suite

Municipales à Colomiers (2). Les scandaleux partis pris de La Dépêche du Midi

La Dépêche du midi fait campagne pour la maire socialiste sortante. Le nombre d’articles qui lui sont dédiés parle de lui-même et la comparaison avec les autres listes suffit à la démonstration : 8 articles ont été consacrés à la campagne de la maire et à la liste ”Esprit Colomiers” contre 6 pour la liste LREM “Osons une autre histoire” de Damien Laborde et seulement 3 pour la liste “Vivre Mieux Ensemble à Colomiers” de Patrick Jimena, et pour la liste “Réconcilions Colomiers” d’Eric Kaczmarek. Lire la suite

Municipales à Colomiers (1). La liste prétendument renouvelée de la maire sortante

La maire sortante socialiste a dévoilé sa liste qu’elle présente comme une équipe fortement renouvelée. Il n’en est rien et voici pourquoi. Sur les 39 membres de cette liste, 21 sont des anciens élus dont 15 sont en position éligible. La liste comprend 16 membres du Parti socialiste dont 12 éligibles. Elle ne comprend que trois candidats EELV (éligibles) et trois candidats du PC, dont 2 éligibles. Ainsi, cette liste réunit 22 candidats membres de partis politiques, dont 17 éligibles. 17 candidats sont présentés de la “société civile”, mais seulement 11 sont éligibles.

Ces chiffres bruts démontrent déjà que nous sommes bien loin du renouveau affiché, complaisamment relayé par le quotidien régional. Précisons : Lire la suite

9 juillet 2009 : il y a 10 ans, le procès de l’instit rebelle de Colomiers…

Mercredi 24 juin 2009, 8h30. La matinée est libérée des élèves. C’est notre dernier conseil des maîtres de l’année. Je descends de ma classe située au 1er étage pour rejoindre la salle des maîtres. Au rez-de-chaussée, une personne me salue et me demande si je suis bien Alain Refalo. Je lui tends la main en répondant par l’affirmative. C’est une huissière de justice qui me remet une lettre recommandée en provenance de l’inspection académique. Objet : « convocation devant le conseil de discipline le jeudi 9 juillet à 15h à l’inspection académique, salle de l’Ordre des Palmes académiques, afin d’examiner les faits qui vous sont reprochés : refus d’obéissance, manquement au devoir de réserve, incitation à la désobéissance collective, attaque publique contre un fonctionnaire de l’Éducation Nationale. » Lire la suite