Château de l’Armurié à Colomiers : une surprenante délibération au conseil municipal !

Lors du dernier Conseil Municipal, au nom du groupe Vivre Mieux à Colomiers, je suis intervenu à l’occasion d’une délibération assez étonnante et à vrai dire scandaleuse. Il s’agissait d’une convention de mécénat entre la société Pitch Promotion et la mairie de Colomiers. Le promoteur chargé de détruire et de transformer l’ancien château de l’Armurié en logements de luxe doit en effet financer une œuvre artistique à la mémoire de Léon Blum qui fut hébergé et arrêté dans ce château pendant la seconde guerre mondiale. Ayant participé activement avec Patrick Jimena et de nombreux citoyens à la défense de ce château dont nous estimions qu’il pouvait se transformer en équipement public, il était inconcevable de laisser passer une telle délibération sans rien dire. Voici le texte de mon intervention.
Lire la suite

La maire de Colomiers n’est pas Charlie !

14435335_686170841536046_4899980420153687603_o-630x0Difficile d’accepter la liberté d’expression lorsqu’on est directement concernée par un dessin, même un peu trash… Celui du jeune artiste columérin Graviar publié il y a quelques jours sur Facebook par le collectif « Château A Défendre, L’Armurier » n’a pas du tout été apprécié par la maire socialiste de Colomiers qui menace rien moins que de le traîner en justice. Cela se passe dans la deuxième ville de la Haute-Garonne, ville qui a accueilli le premier ministre, le gouvernement et une bonne partie de l’élite socialiste à la fin du mois d’août dernier. Lire la suite

Colomiers : résistance civique pour sauver le château de l’Armurier, haut lieu de mémoire

chateau_armurierLe Château de l’Armurier à Colomiers va être transformé en logements hauts de gamme. Les travaux vont commencer dans les prochaines semaines pour une livraison d’ici deux ans. Beaucoup de Columérins ne connaissent pas ce lieu, situé sur les hauteurs du quartier des Ramassiers, en bordure du boulevard Paul Valéry. L’accès y est difficile, peu visible pour qui ne fréquente pas ce coin de Colomiers. Il m’est apparu nécessaire et utile, à l’heure où tout semble complètement ficelé, « fichu » diront certains, dans un ultime geste de révérence à l’histoire, de faire oeuvre de mémoire quant à ce patrimoine méconnu, mais également d’indignation eu égard à l’histoire particulière de ce monument que la mairie n’a pas voulu conserver pour un usage public. Lire la suite