Château de l’Armurié à Colomiers : une surprenante délibération au conseil municipal !

Lors du dernier Conseil Municipal, au nom du groupe Vivre Mieux à Colomiers, je suis intervenu à l’occasion d’une délibération assez étonnante et à vrai dire scandaleuse. Il s’agissait d’une convention de mécénat entre la société Pitch Promotion et la mairie de Colomiers. Le promoteur chargé de détruire et de transformer l’ancien château de l’Armurié en logements de luxe doit en effet financer une œuvre artistique à la mémoire de Léon Blum qui fut hébergé et arrêté dans ce château pendant la seconde guerre mondiale. Ayant participé activement avec Patrick Jimena et de nombreux citoyens à la défense de ce château dont nous estimions qu’il pouvait se transformer en équipement public, il était inconcevable de laisser passer une telle délibération sans rien dire. Voici le texte de mon intervention.

J’avais prévenu en commission Vie associative que bien entendu, lors de cette délibération, nous prendrions la parole, sans trop de gravité, et peut être avec un peu d’humour. 

Car on ne sait pas trop avec cette délibération s’il faut en rire ou en pleurer…

Alors comme nous n’avons pas tranché entre savoir s’il fallait rire ou pleurer, nous allons commencer par pleurer et après nous essaierons de rire un peu si vous le voulez bien.

Pleurer de rappeler à l’occasion de cette délibération que vous avez livré le château de l’Armurié, haut lieu du patrimoine historique columérin, au promoteur Pitch qui l’a transformé en appartements hauts de gamme.

Pleurer de rappeler que vous n’ayez pas entendu le combat de nombreux citoyens qui plaidaient pour la préservation et la reconversion du château en un lieu d’activités publiques pour les columérins, pouvant contenir aussi un espace lié à la mémoire de ce lieu.

A la page 17 de notre programme, nous mêmes, avions proposé d’en faire une Maison du Patrimoine.

Mais, comme je l’ai déjà dit en commission, nous n’allons pas refaire cette histoire-là, qui est derrière nous, bien que cette délibération nous oblige à nous rappeler ce légitime combat qui a duré plusieurs années. (voir notre article ici)  

Lorsque nous avons pris connaissance de cette délibération, nous nous sommes dits : ils sont vraiment très forts, et aujourd’hui nous vous le disons vous êtes vraiment formidables, et nous voulons bien en rire un peu.

Rire d’apprendre que l’oeuvre artistique qui sera dédiée à la mémoire de Léon Blum, qui fut hébergé par son ami Eugène Montel au château de l’Armurié et arrêté par la Gestapo, sera financée par ceux-là mêmes à qui vous avez vendu le château pour qu’il soit détruit et transformé en logements de luxe, à savoir Pitch Promotion.

Rire de constater que le financement de cette oeuvre artistique sera assurée par un promoteur dont l’histoire de Colomiers est le dernier de ses soucis et qui, de toute évidence, est à l’opposé des valeurs que portaient l’ancien leader du Front Populaire, valeurs que nous sommes certainement nombreux à partager ici.

Chacun gère ses contradictions comme il peut : la mairie en se donnant bonne conscience avec une oeuvre dédiée à la mémoire de Léon Blum et le promoteur en finançant cette oeuvre alors qu’il va faire une juteuse opération commerciale, à 4 000 euros le m², en détruisant le patrimoine de Colomiers.

J’ajoute qu’il est assez piquant, et donc également risible, que le promoteur Pitch présente dans sa brochure publicitaire le château de l’Armurié comme « un fleuron du patrimoine columérin » et « un haut lieu de l’histoire contemporaine ». « Un fleuron », « un haut lieu », des mots que vous, madame la Maire, n’avez jamais employé d’ailleurs, tant vous étiez occupée à dévaloriser ce lieu et à montrer qu’il ne pouvait être affecté à une utilisation publique, à rebours de l’opinion des citoyens columérins qui avaient bien conscience qu’il s’agissait effectivement d’un fleuron et d’un haut lieu historique. Demain, celui-ci sera habité par quelques dizaines de privilégiés.

Dans sa publicité pour les appartements de luxe, Pitch promotion affirme qu’ « une belle demeure sort de son sommeil ». Alors,à ces futurs habitants privilégiés qui ne se presseront certainement pas d’ailleurs à l’inauguration de l’oeuvre à la mémoire de Léon Blum, nous leur disons (on est au 2ème degré…) : « prenez garde, prenez garde que les fantômes des Montel, Blum, Auriol et Massardy ne viennent hanter les couloirs de l’ancien château, prenez garde qu’ils ne viennent vous rappeler, vous les riches propriétaires, qu’une page de l’histoire nationale fût tournée en ces lieux ». Une page d’histoire dont il ne reste aucune trace visible, car, à Colomiers, on a voulu effacer cette mémoire.

Une page d’histoire que la délibération de ce soir, malgré les apparences, n’honore pas, bien au contraire, car elle ne saurait effacer la décision précédente qui fut de livrer ce château à un promoteur immobilier afin d’offrir à quelques riches propriétaires, comme le dit si bien Pitch Promotion, « le privilège d’habiter une des plus belles adresses de la région ».

Nous voterons contre cette délibération.

2 réflexions sur “Château de l’Armurié à Colomiers : une surprenante délibération au conseil municipal !

  1. Votre vote négatif met-il en danger le monument en souvenir de Léon Blum ? Dans ce cas vous enlevez toute chance de rédemption aux futurs clients de l’hôtel et habitants du lieu. Avez-vous oublié que l’enfer est pavé de bonnes intentions ? PhR

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s