Evènement : Les 21 heures de la non-violence, les 8, 9 et 10 décembre organisées par Non-Violence XXI

V2_LOGO_21H-14

Les 21 heures de la non-violence, c’est un grand marathon, en direct et en ligne, illustrant la diversité des pratiques non-violentes au XXIème siècle. 21 heures de direct pour découvrir en quoi la non-violence est radicale et révolutionnaire, se former, discuter et agir en soutenant les organisations participantes ! Lire la suite

Désobéissance civile : réflexions sur « l’affaire de Poitiers » et le contrat d’engagement dit républicain

Alternatiba PoitiersLa désobéissance civile en faveur du climat s’invite à nouveau dans l’actualité, non pas par le biais d’actions spectaculaires d’organisations écologistes, mais par la décision du préfet de la Vienne d’intimer l’ordre à la mairie de Poitiers et au conseil communautaire du Grand Poitiers de supprimer les subventions attribuées à Alternatiba pour l’organisation d’un village associatif comprenant des ateliers de formation à la désobéissance civile. Cette injonction s’inscrit dans la mise en œuvre du contrat d’engagement dit républicain issu de la loi « confortant le respect des principes de la République (CRPR), dite loi « séparatisme », votée pour lutter contre « l’islamisme radical ». Après un rappel du contexte et des faits liés à cette affaire, nous proposerons quelques réflexions que nous voulons utiles pour le débat sur la désobéissance civile en lien avec le contrat d’engagement dit républicain. Lire la suite

Vers une désobéissance civile de masse pour le climat ?

scientist rebellionLes appels à la désobéissance civile en faveur du climat provenant de la communauté scientifique se multiplient. Des actions, parfois spectaculaires, font la une des médias. Une alliance inédite des scientifiques et des mouvements citoyens et écologistes montre que quelque chose de nouveau se passe. Comment faire pour que cette convergence ne soit un feu de paille sans lendemain ? La « désobéissance civile » revendiquée peut-elle être autre chose qu’un happening spectaculaire et ponctuel qui, en réalité, n’exerce qu’une faible pression sur le pouvoir politique ? À ces questions, nous allons tenter de répondre après avoir fait un petit état des lieux. Lire la suite

Vient de paraître : Jean-Marie Muller, penseur et acteur de la non-violence

Couv Brochure MullerJean-Marie Muller (1939-2021) est décédé le 18 décembre 2021. Philosophe de la non-violence, mais également stratège de l’action non-violente, il nous laisse une œuvre immense, reconnue au-delà de nos frontières. Ecrivain, conférencier, formateur, militant, il a consacré sa vie à la non-violence, plus exactement à s’efforcer de relever le défi de la non-violence dans un monde dominé par ce qu’il appelait « l’idéologie de la violence nécessaire, légitime et honorable ».

Sa disparition nous invite à poursuivre et à amplifier son travail de discernement des enjeux éthiques et politiques de la non-violence afin de construire une culture de la non-violence qui transforme notre civilisation. La non-violence n’est pas une idée désincarnée, elle est une sagesse pratique, un idéal qui s’incarne dans l’aujourd’hui, au plus près de la réalité des violences qui nous entourent.

Avec son Dictionnaire de la non-violence (2005), l’une de ses œuvres majeures, Jean-Marie Muller nous a donnés les clefs du langage de la non-violence. Il nous appartient désormais de lui donner corps pour que la non-violence, au-delà des mots, s’inscrive dans nos existences, dans nos luttes, dans notre aujourd’hui comme dans notre à-venir commun.

En publiant cette brochure à l’occasion de l’anniversaire de sa disparition, le Centre de ressources sur la non-violence de Midi-Pyrénées rend hommage à sa façon au penseur et à l’acteur de la non-violence que fut Jean-Marie Muller. Très présent dans les premières années de l’existence de notre association, nous garderons le souvenir d’une personnalité engagée qui savait transmettre sa vision de la non-violence avec clarté et pédagogie. Et aussi avec humour.                                       
Alain Refalo Lire la suite

Hommage de Colomiers à Jean-Marie Muller – Journée internationale de la non-violence

20221001_112042[1]Lors la journée internationale de la non-violence, le réseau Citoyens pour la paix et la ville de Colomiers organisaient un hommage à Jean-Marie Muller, à l’occasion du déplacement de la plaque qui lui est dédiée, dans le parcours de la non-violence, au cœur de l’allée piétonne du Centre. A cette occasion, ont pris la parole, Hélène Dupont et Alain Refalo pour Citoyens pour la paix, et Laurence Cazalis, maire-adjointe, au nom de la maire de Colomiers. Chaque 1er samedi du mois, les Citoyens pour la paix se rassemblent en cercle de silence, pendant une heure, autour du totem de Gandhi, en soutien aux sans-papiers enfermés au Centre de rétention de Cornebarrieu, et en solidarité avec les migrants. Lire la suite

Corrida, le prétexte criminel de la tradition

CorridaLe député de la NUPES, Aymeric Caron, dépose dans quelques jours, une proposition de loi visant à interdire la corrida. En France, la maltraitance animale est punie par la loi, mais l’article 521-1 indique que ces dispositions « ne sont pas applicables aux courses de taureaux lorsqu’une tradition locale ininterrompue peut être invoquée ». La corrida est donc de fait interdite, sauf dans les villes qui la pratiquent depuis longtemps. Au nom de la « tradition », argument censé clore toute discussion, les villes taurines entendent continuer à prolonger l’organisation des mises à mort de taureaux. Lire la suite

Le Manifeste pour la non-violence, un hymne à la radicalité constructive

ManifesteLes deux auteurs du Manifeste pour la non-violence, Pauline Boyer et Johann Naessens, sont des activistes bien connus du mouvement climat. Leur réflexion, exposée avec clarté et pédagogie, s’enracine dans l’expérience des luttes écologistes de ces dernières années, au sein d’ANV COP 21, d’Alternatiba et des multiples organisations qui forment le mouvement climat d’aujourd’hui. A ce titre, leur Manifeste est le manifeste de toute une génération qui a pris conscience que la seule réponse à la crise climatique systémique que nous vivons était dans l’action non-violente constructive. Lire la suite

Défilé militaire du 14 juillet : l’indécence continue !

14_juillet_2013_640x360Le défilé militaire du 14 juillet demeure un symbole militariste totalement anachronique et pourtant il fait l’objet d’un culte médiatique absolument indécent eu égard aux enjeux de civilisation auxquels nous sommes confrontés. Dans l’indifférence générale, au cœur de l’été, la propagande militariste se déploie… Lire la suite

Macron veut militariser davantage la France

cropped-th.jpgLors de sa visite au salon de l’armement terrestre Eurosatory, la semaine dernière, le président de la République a fait savoir qu’il souhaitait une « réévaluation » de la loi de programmation militaire 2019-2025 pour « ajuster les moyens aux menaces ». La guerre en Ukraine devient ainsi le prétexte d’une augmentation des dépenses militaires pour le plus grand profit des industries de défense. Le président a d’ailleurs prononcé l’expression « économie de guerre » pour qualifier la période dans laquelle nous entrons. Il s’inscrit clairement dans une politique de réarmement général de l’Europe. Ces annonces d’Emmanuel Macron, au lendemain du 1er tour des élections législatives, sont passées quasiment inaperçues. Pourtant, elles témoignent d’une volonté d’accélérer la militarisation de la France. Lire la suite

Ventes d’armes : le silence et la honte

ANV 203Dans quelques jours, se tient le salon de l’armement Eurosatory au Parc des expositions de Villepinte (Seine St Denis). Il réunira plus de 1 000 exposants venant de 60 pays. La tenue de ce supermarché international de la mort coïncide avec la publication d’un numéro spécial de la revue Alternatives Non-Violentes, « Vendre des armes et après ? ». C’est l’occasion de regarder en face la réalité de ce commerce honteux qui comporte de nombreuses zones d’ombre. A l’heure où les occidentaux fournissent quantité d’armes à la résistance ukrainienne et où la course aux armements repart de plus belle, il est temps de se pencher sur ce commerce morbide, de le dénoncer et de s’y opposer. Lire la suite