Macron veut militariser davantage la France

cropped-th.jpgLors de sa visite au salon de l’armement terrestre Eurosatory, la semaine dernière, le président de la République a fait savoir qu’il souhaitait une « réévaluation » de la loi de programmation militaire 2019-2025 pour « ajuster les moyens aux menaces ». La guerre en Ukraine devient ainsi le prétexte d’une augmentation des dépenses militaires pour le plus grand profit des industries de défense. Le président a d’ailleurs prononcé l’expression « économie de guerre » pour qualifier la période dans laquelle nous entrons. Il s’inscrit clairement dans une politique de réarmement général de l’Europe. Ces annonces d’Emmanuel Macron, au lendemain du 1er tour des élections législatives, sont passées quasiment inaperçues. Pourtant, elles témoignent d’une volonté d’accélérer la militarisation de la France. Continuer à lire … « Macron veut militariser davantage la France »

Ventes d’armes : le silence et la honte

ANV 203Dans quelques jours, se tient le salon de l’armement Eurosatory au Parc des expositions de Villepinte (Seine St Denis). Il réunira plus de 1 000 exposants venant de 60 pays. La tenue de ce supermarché international de la mort coïncide avec la publication d’un numéro spécial de la revue Alternatives Non-Violentes, « Vendre des armes et après ? ». C’est l’occasion de regarder en face la réalité de ce commerce honteux qui comporte de nombreuses zones d’ombre. A l’heure où les occidentaux fournissent quantité d’armes à la résistance ukrainienne et où la course aux armements repart de plus belle, il est temps de se pencher sur ce commerce morbide, de le dénoncer et de s’y opposer. Continuer à lire … « Ventes d’armes : le silence et la honte »

Subversive non-violence ! Chroniques pour réenchanter nos luttes et nos vies

subversive-non-violence-2La non-violence, en tant qu’utopie pratique, offre la possibilité d’une véritable alternative, plus exigeante, mais pas moins réaliste, entre la violence et l’inaction.

Dans ces chroniques, Alain Refalo confronte l’idéal de la non-violence aux réalités de notre temps. A l’heure où la guerre revient en Europe, elles proposent une petite lueur d’espérance dans un monde toujours malade de la violence. Assurément, elles nous invitent à réenchanter notre luttes et nos vies.
Continuer à lire … « Subversive non-violence ! Chroniques pour réenchanter nos luttes et nos vies »

Quand Léon Tolstoï dénonçait le patriotisme russe, source de guerre…

p1120538

Durant les trente dernières années de sa vie, Léon Tolstoï, le grand écrivain de la terre russe, n’aura de cesse de dénoncer le patriotisme russe et tous les patriotismes qui engendrent la haine des autres peuples ainsi que le sacrifice inutile de milliers de ses compatriotes dans des guerres aussi criminelles qu’absurdes. Conscience internationale de son époque, les mots de Tolstoï nous interpellent encore. La résonance de ses idées avec l’actualité souligne la clairvoyance de l’auteur de Guerre et Paix dont on rappelle qu’il fut un pionnier de la non-violence et l’inspirateur de Gandhi.

Continuer à lire … « Quand Léon Tolstoï dénonçait le patriotisme russe, source de guerre… »

La militarisation des vallées cévenoles est-elle en marche ?

Ferme Banières basTout récemment, la Légion étrangère, plus précisément le 2ème Régiment étranger d’infanterie, basé à Nîmes depuis 1983, s’est porté acquéreur d’une ferme dans le hameau de Bannières Bas, au pied du col Saint Pierre, dans la commune de St Jean du Gard, au cœur des Cévennes. La Légion veut y installer un centre de repos pour ses militaires blessés physiques et psychologiques. Mais derrière ce projet qui commence à mobiliser des habitants se pose la question de la volonté de l’armée de s’implanter durablement dans les vallées cévenoles, non loin du plateau du Larzac… Continuer à lire … « La militarisation des vallées cévenoles est-elle en marche ? »

Eloge de l’objection de conscience à la guerre et à sa préparation. Hommage à Léon Tolstoï.

re-fractaires-4

Un appel vient d’être publié en soutien aux réfractaires de l’armée russe. Car ils existent, même si on en parle peu. Des témoignages font état de refus d’obéissance et de désertion de soldats, de conscrits, embarqués dans une sale guerre. Une de plus. « Anciens déserteurs, réfractaires à la guerre d’Algérie et d’autres guerres plus récentes, objecteurs de conscience, insoumis au service militaire, antimilitaristes, nous sommes solidaires des réfractaires, insoumis, objecteurs et déserteurs de l’armée russe qui refusent de participer à la guerre menée en Ukraine. Ils doivent être accueillis dans le pays de leur choix, en tant que réfugiés politiques ! » Ancien objecteur de conscience au service militaire (1985), j’ai signé cet appel. C’est l’occasion de rappeler la signification profonde de l’objection de conscience en s’appuyant sur les écrits de Léon Tolstoï.

Continuer à lire … « Eloge de l’objection de conscience à la guerre et à sa préparation. Hommage à Léon Tolstoï. »

Démilitariser la France : plaidoyer pour un pays acteur de paix

Couv DémilitariserLa France est l’un des pays les plus militarisés parmi les pays démocratiques. Notre pays cumule à la fois des symboles militaristes (histoire et mémoire guerrières, défilé militaire, hymne national), une politique de défense très coûteuse avec notamment la dissuasion nucléaire, une industrie de défense qui alimente un important commerce des armes, de nombreuses interventions militaires extérieures et une tendance de plus en plus affirmée à la militarisation de la société.

Cet ouvrage met au jour les différents éléments qui structurent la militarisation de notre pays, avec des rappels historiques et des faits d’actualité, conjugués à une réflexion éthique argumentant sur la nécessité de sortir de cette militarisation afin que la France agisse en cohérence avec les valeurs de Liberté, d’Égalité et de Fraternité.

Continuer à lire … « Démilitariser la France : plaidoyer pour un pays acteur de paix »

Guerre en Ukraine : l’irresponsable gesticulation nucléaire de la France

Le 23 mars, la France a rehaussé son niveau d’alerte en matière de dissuasion nucléaire. Ce qui signifie que trnucleaire-20130706ois des quatre sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (SNLE) que possède la France sont opérationnels en mer. Cette décision fait suite à la mise en alerte maximale des forces nucléaires russes annoncée par la Russie quelques jours après le déclenchement de l’invasion de l’Ukraine. Cette gesticulation irresponsable doit être dénoncée car elle fait peser une grave menace sur la sécurité de notre pays.  Continuer à lire … « Guerre en Ukraine : l’irresponsable gesticulation nucléaire de la France »

Contre la militarisation des esprits, pour une France qui agit pour la paix : 20 propositions

Le Couv Démilitariserlivre Démilitariser la France, plaidoyer pour un pays acteur de la paix1 que je viens de publier est sorti de l’imprimerie le jour de l’invasion de l’Ukraine par la Russie… Une coïncidence fâcheuse diront certains, opportune diront d’autres… La guerre revient en Europe, c’est donc bien l’occasion de se pencher sur nos choix militaires et stratégiques et de s’interroger sur la capacité de la France à être un véritable acteur de la paix. Notre conviction, c’est que la France, aujourd’hui et depuis des décennies, ne contribue en rien à la paix dans le monde, mais participe à son instabilité. Continuer à lire … « Contre la militarisation des esprits, pour une France qui agit pour la paix : 20 propositions »

Surtout pas de livraisons d’armes à l’Ukraine ! Soutien aux sociétés civiles ukrainiennes et russes

photo UkraineAutant il faut saluer les sanctions économiques et financières prises contre la Russie, comme aussi les décisions d’organisations sportives internationales de la boycotter, autant il convient de désapprouver les promesses de livraisons d’armes à l’Ukraine. Notre solidarité doit d’abord s’exprimer en direction des sociétés civiles ukrainiennes et russes qui ont la capacité de résister sans armes beaucoup plus efficacement.

Continuer à lire … « Surtout pas de livraisons d’armes à l’Ukraine ! Soutien aux sociétés civiles ukrainiennes et russes »