Tolstoï, précurseur de la non-violence, inspirateur de Gandhi

« Tolstoï fut l’homme le plus véridique de son temps. Sa vie fut marquée par un effort constant et acharné pour chercher la vérité et la mettre en pratique une fois trouvée. Il n’essaya jamais de cacher la vérité ou de l’atténuer. Au contraire, il osa l’exposer intégralement aux yeux de tous, sans équivoque ni compromis ; aucune puissance au monde ne l’en aurait détourné. Tolstoï est le plus grand apôtre de la non-violence que notre époque ait connu. Personne en Occident, avant lui ou depuis, n’a écrit ou parlé au sujet de la non-violence d’une manière si magistrale, et avec autant d’insistance, de pénétration et de perspicacité. » Ce remarquable hommage, il est de la plume de Gandhi lui-même, à l’occasion du centenaire de la naissance de Léon Tolstoï en 1928. A l’occasion de la publication de deux ouvrages d’écrits (philosophiques et littéraires) introuvables de Tolstoï sur lesquels nous reviendrons prochainement1, j’inaugure une nouvelle rubrique sur ce blog qui comprendra le résultat de mes recherches sur le grand écrivain de la terre russe, prélude à un important ouvrage que j’envisage pour le bi-centenaire de la mort de Tolstoï (en 2028).

1Tolstoï, Les insurgés, Cinq récits sur le tsar et la révolution, Gallimard, coll. Folio classique, 2017, 256 p. / Tolstoï, Le refus d'obéissance, Ecrits sur la révolution, Ed. L'Echappée-Le pas de côté, 2017, 224 p.

Lire la suite

Eloge de la raison libre en période troublée

rolland-tolstoiIl y a cent ans, en mai 1917, Romain Rolland, rendait un hommage à la raison libre à travers l’exemple du grand écrivain de la terre russe, Léon Tolstoï. J’ai découvert ce texte tout récemment et j’ai été frappé par la force de ces mots qui raisonnent aujourd’hui d’une façon toute particulière.  » Dans le génie de Tolstoï, écrit Romain Rolland en ouverture de son texte, il y a plus d’un homme : il y a le grand artiste, il y a le grand chrétien, il y a l’être d’instincts et de passions déchaînés. Mais à mesure que la vie s’allonge et que son royaume s’étend, on voit plus nettement celui qui la gouverne : et c’est la raison libre. C’est à la raison libre que je veux ici rendre hommage. Car, c’est d’elle, aujourd’hui, que nous avons besoin1« . Cent ans plus tard, nous avons plus que jamais besoin de cette vertu sans laquelle nous risquons de consentir aveuglément à notre propre perte. Lire la suite

Que dirait Léon Tolstoï à la jeunesse d’aujourd’hui indignée par les violences policières ?

p1120538Remarque : La plupart des phrases de cette lettre imaginaire sont extraites, adaptées ou inspirées des ouvrages de Léon Tolstoï, notamment Le Royaume des cieux est en vous (1893), édité au Passager Clandestin (2010). AR


Chers frères,

Je ne puis plus me taire ! Comme vous, je suis bouleversé par la brutalité de la répression que vous subissez lors de vos manifestations contre cette loi indigne sur le travail et vos occupations sur des sites menacés par des projets démesurés qui saccagent la nature, notre bien commun. Il y a plus d’un an, l’un des votres est mort de cette violence aveugle de l’Etat que je n’ai cessé de dénoncer durant les trente dernières années de ma vie.
Lire la suite