Faire le choix de la non-violence : une force pour agir dans la dignité et avec efficacité !

La question de la non-violence revient au coeur des préoccupations militantes. Malgré la publication récente du très mauvais livre de Peter Gelderloos qui, avec des arguments fallacieux et de nombreuses contre-vérités historiques, a cherché à discréditer l’action non-violente pour mieux réhabiliter la violence dans les luttes sociales, il n’en reste pas moins vrai que la tendance lourde demeure, au coeur des mouvements sociaux, écologistes et pour les droits humains à l’investissement dans les potentialités de la non-violence. Alors que nous célébrons ces jours-ci le 50ème anniversaire de la résistance civile du peuple tchécoslovaque face aux chars du Pacte de Varsovie, résistance dont le journaliste Michel Tatu avait pu à l’époque constater de visu « l’étonnante efficacité », deux magazines d’horizons très différents consacrent un dossier à la force de l’action non-violente. Lire la suite

Irrintzina ou la force de l’action non-violente

Ils sont rares les films qui savent montrer la non-violence en actes avec toute la puissance des images. Depuis le film « Gandhi » (1983) de Richard Attemborough, peu de documentaires ou de fictions ont réellement été à la hauteur de ce défi. Plus récemment, seul le film « Selma » (2015) sur les combats de Martin Luther King pour les droits civiques dans les années soixante au Etats-Unis pouvait soutenir la comparaison avec le film culte sur le leader de l’indépendance indienne. Mais nous étions sur des fictions, avec des acteurs, et sur des personnalités internationales un peu hors du commun. Lire la suite

COP 21 : réussir la mobilisation citoyenne par la non-violence

600px-Nonviolence_protesters-04-16-00A l’occasion de la COP 21 à Paris, de nombreuses organisations et associations se rassemblent pour réussir la mobilisation citoyenne. S’il faut attendre peu des résultats de la conférence officielle, il est décisif que la société civile soit au rendez-vous de cet événement majeur et montre sa détermination à enclencher, ici et maintenant, des processus de transformation écologique sans attendre les éventuelles décisions des chefs d’Etat. A cet égard, il est essentiel que cette mobilisation ne soit pas parasitée par des actes de violence, aussi inutiles que stupides, mais qu’elle s’inscrive dans une stratégie de lutte non-violente susceptible de renforcer l’adhésion de l’opinion publique. Lire la suite