Martin Luther King, révolutionnaire non-violent

biomlkL’américaniste Sylvie Laurent vient de publier une « biographie intellectuelle et politique » (Seuil) sur Martin Luther King, dont le récent film « Selma » nous rapporte un épisode tragique et éloquent de son combat non-violent pour les droits civiques.

L’immense intérêt de cet ouvrage est de nous faire découvrir un homme qui était un véritable dissident dans son pays, un leader « radical et non-violent révolutionnaire ». En effet, au fil des ans, se sont imposées des représentations édulcorées de cette figure mythique. Les Américains ont oublié la radicalité de ses combats, tant par ses méthodes que ses finalités. Ils l’ont intégré comme un homme de réconciliation et d’unité nationale alors qu’il divisait fortement l’Amérique lorsqu’il défendait la cause de la communauté noire. Symbole de cette évolution, c’est Ronald Reagan, président conservateur s’il en fut, alors président des Etats-Unis, qui décréta en 1985 la journée fériée Martin Luther King, le 3ème lundi du mois de janvier.

De même; en 2011, un mémorial Martin Luther King a vu le jour à Washington, inauguré par Barak Obama. Les paroles de King choisies pour ce monument sont particulièrement aseptisées alors qu’en réalité elles étaient profondément subversives. « La réduction du combat d’un dissident au rang de rêve, commente Sylvie Laurent, suppose que l’on prive le plaidoyer de ses griffes et qu’on feigne de le lire comme la fiction d’un avenir radieux ». Pourtant, Luther King n’a eu de cesse de rappeler à l’Amérique ses engagements d’égalité des droits contenus dans la déclaration d’indépendance, engagements non tenus particulièrement vis à vis de la communauté noire qui subira longtemps les discriminations, la ségrégation et encore aujourd’hui le racisme et les inégalités.

Le combat de Martin Luther King contre les injustices et pour l’égalité, nourri de la philosophie contestataire de Thoreau, mais aussi de la stratégie d’action non-violente de Gandhi, était un véritable combat visant à instaurer une tension et un rapport de forces avec les institutions de la ségrégation. « La liberté ne doit pas être sollicitée, elle doit être arrachée à l’oppresseur », clamait King. Il n’était pas un rêveur (bien que son célèbre discours I have a dream ait véhiculé cette image d’épinal), mais un stratège dont l’action, par la non-violence et la désobéissance civile, devait aboutir à des résultats concrets. A des changements. Il a montré au monde tout le potentiel d’un combat non-violent, déterminé, qui ne cède jamais, y compris sous les coups de la répression particulièrement violente de la police.

Il était, nous dit Sylvie Laurent, « un insoumis qui refusait de laisser son pays en paix tant que l’impéralisme, le capitalisme et le racisme seraient son évangile, fût-il caché sous la réthorique démocratique de la liberté et de l’égale opportunité offertes à chacun ». Ses ennemis étaient nombreux parce qu’il était un dissident qui mobilisait, noirs et blancs, dans des actions de masse, médiatisées, qui contribuaient à sensibiliser l’opinion publique à la cause des noirs et à faire pression sur le pouvoir politique.

Son dernier combat, inachevé, était en faveur des pauvres. Il projetait une grande marche contre la misère à Washington qui bloquerait les axes de circulation, boycotterait les commerces de la ville et harcèlerait quotidiennement les élus. Il s’agissait d’une vaste campagne de désobéissance civile qui devait défier les autorités politiques au coeur du pouvoir. Son assassinat, le 4 avril 1968, interrompra brutalement ce projet hautement subversif.

Le livre de Sylvie Laurent, extrêmement documenté, nous invite à faire connaissance avec une personnalité, certes hors du commun, mais dont la radicalité non-violente demeure un exemple aujourd’hui pour penser et agir afin de transformer durablement les situations d’injustice.

Sylvie Laurent, Martin Luther King, une biographie intellectuelle et politique, Seuil, 2015, 380 p.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s