Municipales à Colomiers (4). La farce écologique de la liste socialiste

La liste socialiste de la maire sortante tente d’apparaître comme une liste qui prend en compte les enjeux écologiques d’aujourd’hui. Ayant débauché trois adhérentes d’EELV, elle pense que l’étiquette permettra de masquer l’imposture d’une “conscience écologique” (site d’”Esprit Colomiers”) quand pendant six ans elle a tourné le dos à toutes les exigences d’une action réellement écologique. Lire la suite

Municipales à Colomiers (3). Les locaux de campagne du vieux monde politique

Tout récemment, les deux adversaires de la liste “Vivre Mieux ensemble à Colomiers” ont inauguré leur local de campagne. Pour ces deux listes qui incarnent une manière très classique, et parfois archaïque de faire de la politique, l’inauguration d’un local de campagne fait partie des « figures » obligées dans une élection municipale.

Les citoyens doivent savoir de quoi il en retourne. Lire la suite

Municipales à Colomiers (2). Les scandaleux partis pris de La Dépêche du Midi

La Dépêche du midi fait campagne pour la maire socialiste sortante. Le nombre d’articles qui lui sont dédiés parle de lui-même et la comparaison avec les autres listes suffit à la démonstration : 8 articles ont été consacrés à la campagne de la maire et à la liste ”Esprit Colomiers” contre 6 pour la liste LREM “Osons une autre histoire” de Damien Laborde et seulement 3 pour la liste “Vivre Mieux Ensemble à Colomiers” de Patrick Jimena, et pour la liste “Réconcilions Colomiers” d’Eric Kaczmarek. Lire la suite

Municipales à Colomiers (1). La liste prétendument renouvelée de la maire sortante

La maire sortante socialiste a dévoilé sa liste qu’elle présente comme une équipe fortement renouvelée. Il n’en est rien et voici pourquoi. Sur les 39 membres de cette liste, 21 sont des anciens élus dont 15 sont en position éligible. La liste comprend 16 membres du Parti socialiste dont 12 éligibles. Elle ne comprend que trois candidats EELV (éligibles) et trois candidats du PC, dont 2 éligibles. Ainsi, cette liste réunit 22 candidats membres de partis politiques, dont 17 éligibles. 17 candidats sont présentés de la “société civile”, mais seulement 11 sont éligibles.

Ces chiffres bruts démontrent déjà que nous sommes bien loin du renouveau affiché, complaisamment relayé par le quotidien régional. Précisons : Lire la suite

Après le discours du pape François : Pour un désarmement nucléaire unilatéral de la France

Le pape François, dans ses récents discours à Nagasaki et Hiroshima, a fermement condamné la possession de l’arme nucléaire. Pas seulement l’emploi éventuel, comme l’avaient fait ses prédécesseurs, mais la possession, considérant qu’elle est “un crime contre l’homme et sa dignité, mais aussi contre toute possibilité d’avenir dans notre maison commune”. Cette prise de position du pape est historique. Elle invite chaque Etat détenteur de l’arme nucléaire à se poser la question de son maintien, tant les armes nucléaires font peser un danger mortel sur l’avenir de l’humanité.  Lire la suite

9 novembre 1989 : la victoire de Gandhi sur Lénine…

Le mur de Berlin n’est pas tombé grâce à la quincaillerie militaire de l’Occident, mais grâce à la mobilisation exceptionnelle de la société civile est-allemande dans une résistance non-violente qui est allée crescendo pendant les semaines qui ont précédé ce fameux jour de novembre 1989. Le système totalitaire s’est effondré en une nuit, non pas sous les coups de boutoir d’armées démesurées, mais sous la pression pacifique du peuple qui avait décidé de reprendre en main son destin. Les mauvais esprits qui se moquaient de nous lorsque nous disions que la non-violence était l’arme la plus efficace pour résister face au pouvoir communiste en furent pour leurs frais… Lire la suite

De la désobéissance civile : clarification conceptuelle et signification politique

On entend beaucoup parler dans les médias et les mouvements écologistes pour le climat de « désobéissance civile ». Malheureusement, cette notion est souvent utilisée à tort, à la fois par les militants et la presse. Bien souvent, elle est employée pour évoquer une action non-violente ponctuelle ou de durée limitée, action certes illégale, mais qui, selon nous, n’entre pas toujours dans les catégories de la « désobéissance civile ». Il me semble essentiel de faire remarquer que la désobéissance civile ne se réduit pas à ce type d’actions médiatiques. Je propose ici d’apporter quelques clarifications conceptuelles sur cette notion qu’il convient d’employer à bon escient en vérifiant que les critères qui la définissent soient bien respectés.  Lire la suite

Le Service National Universel ou comment soumettre et embrigader la jeunesse. Pour un droit à l’objection de conscience.

La phase test du Service National Universel du 17 juin au 31 juillet 2019 a apporté des éclairages tout à fait saisissants sur l’essence de ce dispositif, les valeurs qu’il véhicule, les objectifs « civiques », mais surtout militaristes qu’il vise et les pratiques qu’il met en oeuvre. Si le SNU repose pour l’instant sur le volontariat, nous savons que le pouvoir souhaite le généraliser en le rendant obligatoire pour toute la tranche 16-18 ans. Je dénonce ici une entreprise de soumission et de caporalisation de la jeunesse, ainsi qu’une volonté de militarisation des consciences par des méthodes d’un autre âge, mais en parfaite cohérence avec un pouvoir autoritaire et méprisant envers le peuple. Plus que jamais, comme pour le service militaire au temps de la conscription obligatoire, un droit à l’objection de conscience au SNU doit être reconnu, par les jeunes eux-mêmes, mais également par les familles. Lire la suite