Municipales à Colomiers (2). Les scandaleux partis pris de La Dépêche du Midi

La Dépêche du midi fait campagne pour la maire socialiste sortante. Le nombre d’articles qui lui sont dédiés parle de lui-même et la comparaison avec les autres listes suffit à la démonstration : 8 articles ont été consacrés à la campagne de la maire et à la liste ”Esprit Colomiers” contre 6 pour la liste LREM “Osons une autre histoire” de Damien Laborde et seulement 3 pour la liste “Vivre Mieux Ensemble à Colomiers” de Patrick Jimena, et pour la liste “Réconcilions Colomiers” d’Eric Kaczmarek.

Au-delà de l’aspect quantitatif, le contenu des articles ne laisse place à aucun doute quant au parti pris du “Journal de la démocratie”. La maire a ainsi eu droit à un interview quelques jours avant l’annonce officielle de sa candidature le 3 octobre. Aucun autre candidat déclaré n’a bénéficié depuis de ce traitement de faveur, en réalité un droit d’expression qui devrait être accordé à chaque tête de liste. Deux jours plus tard, l’article rend compte du meeting de lancement de la campagne de la maire et annonce “500 personnes” à la salle Gascogne, quand on apprend qu’il y en avait moins de 200. Tout le monde sait par ailleurs que la salle Gascogne ne peut contenir 500 places assises, 250 étant un maximum, surtout lorsque la “scène” est installée au milieu de la salle.

Rendant compte du meeting de lancement de sa liste au mois de janvier, le journal parle de “400 personnes” à la salle Gascogne alors que les photos n’en laissent deviner que deux fois moins, chiffre confirmé par des observateurs dans la salle. L’article met l’accent sur “une équipe fortement renouvelée”, mensonge que nous avons déconstruit la semaine dernière. En fait, la DDM ne fait que relayer les éléments de langage véhiculés par la liste socialiste. Le même jour, un autre article rend compte de l’inauguration du local de campagne de la candidate socialiste. Le lendemain et le surlendemain, deux autres articles présentent l’union politique de la liste et les axes majeurs du programme. Quatre articles en trois jours, qui dit mieux ? Quelques semaines auparavant, dans un autre article daté du 3 décembre, la DDM faisait carrément de la pub pour le site internet de la liste “Esprit Colomiers” de la maire sortante en exposant les ateliers thématiques sur lesquels les citoyens pouvaient contribuer.

Tout autre est le traitement réservé à Patrick Jimena et à la liste “Vivre Mieux Ensemble à Colomiers”.

Au mois de septembre, La Dépêche du Midi reprend un communiqué de Patrick Jimena annonçant, non pas sa candidature, mais sa décision de rejoindre le mouvement citoyen et écologiste “Vivre Mieux Ensemble à Colomiers”, et expliquant qu’il se soumettra à un processus démocratique pour la désignation de la tête de liste. Toutefois, le titre de l’article ne s’embarrasse pas de subtilités : “Patrick Jimena de nouveau candidat à la mairie”. Chacun appréciera le “de nouveau”… Le 8 novembre, après la désignation, La Dépêche annonce en titre que Patrick Jimena est tête de liste. Un court article qui débute par une accroche qui banalise l’événement : “Comme on pouvait s’y attendre… , Patrick Jimena a été désigné tête de liste”. Un article expéditif, sans relief, et toujours point d’interview pour celui qui a battu un candidat socialiste à l’élection cantonale de 2011 et qui s’est qualifié pour le 2ème tour de l’élection législative de 2017…

Le troisième et dernier article consacré à la liste “Vivre Mieux Ensemble à Colomiers” date… du 20 décembre. Depuis plus rien… Et pas un mot sur les 9 ateliers citoyens organisés sur de nombreuses thématiques durant l’automne. 3 articles donc contre 8 pour la maire sortante et 6 pour la liste LREM, ce n’est pas seulement un déséquilibre flagrant et scandaleux, c’est un parti pris politique qui contrevient à la déontologie journalistique.

Finalement, tout cela ne montrerait-il pas que La Dépêche du Midi veuille instaurer dans l’opinion l’idée d’un match PS – LREM à Colomiers ? Idée loufoque et bien entendu absurde… Rappelons que “Vivre Mieux à Colomiers” (gauche citoyenne et écologiste) a manqué de peu la victoire en 2014, puisqu’au deuxième tour un écart de 198 voix la séparait de la liste socialiste sur 15 500 votants. Le PS et LREM, deux partis de l’ancien monde politique, deux frères siamois soumis au libéralisme économique et aux pratiques politiques douteuses, deux listes qui chercheront à tromper les électeurs : le PS voudra effrayer l’electorat en prétendant que la droite et En Marche menacent de prendre la ville, tandis que ces derniers prétendront être la seule alternative crédible à la maire sortante, occultant leur propre faiblesse dans une ville encore majoritairement de gauche. Dans cette élection, le PS avec l’appui de la DDM cherche à valoriser et faire grimper la liste Laborde afin de contrer la liste “Vivre Mieux ensemble à Colomiers”.

Car le véritable adversaire commun à la candidate sociale-libérale et au candidat libéral-social n’est autre que la liste “Vivre Mieux Ensemble à Colomiers”, la seule liste réellement écologiste et citoyenne qui bénéficie d’une dynamique inédite dans cette campagne. En témoigne la réunion publique sur la question de la sécurité qui a récemment rassemblé 200 personnes à la salle Gascogne, événement totalement occulté par le quotidien régional… C’était pourtant la première fois qu’une soirée thématique organisée par une liste aux élections municipales réunissait autant de personnes à Colomiers. Avec la présence exceptionnelle de Jean-Pierre Havrin, fondateur de la police de proximité dans les années 90 et ancien patron de la police toulousaine.

Décidément, il faut croire que certain-e-s commencent à trembler à l’intérieur du château…

Chaque mercredi, un billet consacré aux élections municipales à Colomiers. Avec deux objectifs : déconstruire les mensonges, notamment ceux de la majorité sortante, et éclairer les Columérin-e-s sur les enjeux réels de cette élection.

Post scriptum

J’ai reçu une demande de droit de réponse, de la part de Jean-Luc Martinez, journaliste de l’édition Ouest de La Dépêche du Midi. Malgré le ton agressif de sa demande et de certains propos que je ne dévoilerai pas par charité laïque, j’y réponds positivement. Je publie à la suite ma réponse.

M. Refalo, en fin observateur des publications de La Dépêche du Midi omet juste de dire que j’ai sollicité par mail et par voie orale Patrick Jimena afin d’évoquer son programme et de présenter sa liste. Je n’ai à ce jour reçu aucun élément, pourtant nos colonnes sont ouvertes à toutes les listes qui en font la demande”.

Ma réponse : Drôle de conception du journalisme… qui attend que des éléments lui soient envoyés pour publier. Le déséquilibre que je dénonce est en tout point de la responsabilité de la DDM, puisque l’occasion lui était donnée, lors des 9 ateliers citoyens, comme lors de la réunion publique sur la sécurité de faire état des propositions de la liste Vivre Mieux Ensemble à Colomiers. M. Martinez était parfaitement informé de ces initiatives publiques. Il semble que le journalisme de terrain et d’enquête ait disparu… Pour le reste, je constate que M. Martinez ne conteste pas la véracité des chiffres, des faits et des écrits de mon article.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s