Municipales à Colomiers (1). La liste prétendument renouvelée de la maire sortante

La maire sortante socialiste a dévoilé sa liste qu’elle présente comme une équipe fortement renouvelée. Il n’en est rien et voici pourquoi. Sur les 39 membres de cette liste, 21 sont des anciens élus dont 15 sont en position éligible. La liste comprend 16 membres du Parti socialiste dont 12 éligibles. Elle ne comprend que trois candidats EELV (éligibles) et trois candidats du PC, dont 2 éligibles. Ainsi, cette liste réunit 22 candidats membres de partis politiques, dont 17 éligibles. 17 candidats sont présentés de la “société civile”, mais seulement 11 sont éligibles.

Ces chiffres bruts démontrent déjà que nous sommes bien loin du renouveau affiché, complaisamment relayé par le quotidien régional. Précisons :

1. Cette liste est d’abord une liste du Parti socialiste qui a une position prépondérante et dominante. On ne se refait pas. Elle se situe dans la continuité des listes précédentes où le PS ne laisse que des miettes à ses “partenaires” caniches et à la “société civile”. 41% des membres de la liste sont au parti socialiste.

2. Cette liste présentée comme “renouvelée” comprend en réalité 21 élus sur les 25 de la majorité sortante. Chacun peut comprendre que grosso modo, on prend les mêmes et on recommence… D’autant que 8 adjoints sur les 9 sortants sont présents sur la liste dont 6 en position éligible. Ces derniers devraient retrouver, pour la plupart, leur poste d’adjoint.

3. Le second candidat de la liste l’était déjà en 2014 et n’est autre que l’actuel premier adjoint de la maire. En cas de victoire, il est plus que probable qu’il le sera à nouveau, lui qui se voit depuis si longtemps en maire de Colomiers… Ainsi, on ne change rien à la tête du pouvoir, malgré le rejet que suscite cette personnalité controversée à Colomiers. Ce premier adjoint qui a toujours vécu de la politique (et qui n’habite plus Colomiers) cumule un mandat de maire-adjoint, de conseiller départemental (il est vice-président du conseil départemental), ainsi qu’un mandat d’élu à Toulouse Métropole. Il est donc présent dans deux exécutifs, la mairie de Colomiers et le Conseil départemental. Ce n’est pas ici qu’on trouvera une manière renouvelée de faire de la politique.

4. Au sein des candidats socialistes, là aussi on prend les mêmes et on ne change rien ! Sur les 16 candidats du PS, on compte seulement trois nouveaux dont un seul en position éligible. Et encore ce n’est autre que le secrétaire du parti socialiste de Colomiers… Le PS qui est en perte de vitesse à Colomiers n’a visiblement pas renouvelé ses adhérents et son vivier de candidats. Les candidats du PS demeurent les héritiers de la génération qui les a précédés. Le clan, toujours le même, cherche à se perpétuer.

5. Concernant les candidats dits “société civile”, seuls 11 sur 17 sont éligibles, ce qui est peu et montre que cette liste est largement dominée par des militants politiques. Sur les 11, en réalité, 6 candidats sont réellement “société civile” (c’est-à-dire sans lien présent ou passé avec un parti, une liste municipale ou avec la majorité sortante ). Sur les 5 autres, un a été adhérent de La République En Marche, une a été candidate sur la liste de « La gauche rassemblée » en 2014, deux sont de la majorité sortante, un est actuellement salarié à la mairie de Colomiers. Parmi les six non éligibles, on compte trois élus sortants. La société civile, à la sauce de la maire sortante, a ses limites…

La liste a été comblée avec des caciques du PS, élus sortants, et même l’ancien maire de Colomiers qui ne s’est pas privé publiquement de sourire de cette situation. “Preuve qu’il y a le feu à la maison”… Cerise sur le gâteau pour une liste “fortement renouvelée” : la moyenne d’âge est de 50 ans… Au PS, le “renouveau” rime avec pipeau duquel se répand l’air lancinant de l’ancien monde qui finit.

Chaque mercredi, un billet consacré aux élections municipales à Colomiers. Avec deux objectifs : déconstruire les mensonges, notamment ceux de la majorité sortante, et éclairer les Columérin-e-s sur les enjeux réels de cette élection.

2 réflexions sur “Municipales à Colomiers (1). La liste prétendument renouvelée de la maire sortante

  1. Je suis une fervente lectrice de vos écrits Alain, j’admire chez vous la clarté et le tacte que vous employez ainsi que la réalité des faits que vous évoquez.
    La transparence de votre analyse est un soutien indispensable pour un grand nombre de citoyens columérins et je voulais que vous le sachiez.
    J’écris ce message pour vous témoigner mon admiration mais également pour vous remercier de votre transparence.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s